Lancement de «2018, Année européenne du patrimoine culturel»

Les festivités marquant le lancement de «2018, Année européenne du patrimoine culturel» se déroulaient le 7 décembre 2017, à l’occasion du Forum européen de la culture qui se tenait à Milan.

L’Année européenne du patrimoine culturel permettra de braquer les projecteurs sur la richesse du patrimoine culturel européen, en mettant en valeur son rôle dans le développement du sentiment d’identité commune et dans la construction de l’avenir de l’Europe.

L’Année européenne du patrimoine culturel vise à sensibiliser les citoyens à l’importance économique et sociale de ce patrimoine. Des milliers d’initiatives et de manifestations à travers l’Europe permettront d’impliquer des citoyens de tous horizons. L’objectif est d’atteindre le plus large public possible, en particulier les enfants et les jeunes, les communautés locales et les personnes qui sont rarement exposées à la culture, afin de promouvoir un sentiment commun d’appropriation.

Les projets et les initiatives mis en œuvre dans les régions, les communes et les États membres de l’Union seront complétés par des projets transnationaux financés par l’UE. À titre d’exemple, la Commission organisera avec les États membres les «Assises du patrimoine», événement phare de l’Année européenne du patrimoine culturel, afin de lancer les travaux sur un plan d’action à long terme de l’UE en faveur du patrimoine culturel. Cette action s’inscrira dans le prolongement des discussions que les dirigeants de l’UE ont tenues sur l’éducation et la culture le 17 novembre à Göteborg.

Selon une nouvelle enquête Eurobaromètre publiée aujourd’hui, 8 Européens sur 10 pensent que le patrimoine culturel est important non seulement pour eux, individuellement, mais aussi pour leur communauté, leur région, leur pays et l’Union européenne dans son ensemble. Une large majorité est fière du patrimoine culturel, qu’il s’agisse de celui de sa propre région ou de son propre pays ou de celui d’un autre pays européen. Plus de 7 Européens sur 10 conviennent également que le patrimoine culturel peut améliorer leur qualité de vie. L’enquête révèle également que 9 personnes sur 10 pensent que le patrimoine culturel devrait être étudié à l’école. Les trois quarts des Européens estiment que les États membres et l’UE devraient allouer davantage de ressources à la protection du patrimoine culturel européen.

Pour en savoir plus