Maison de l'Europe de Tours Centre Val de Loire, Centre d'information Europe Direct

Maison de l'Europe De Tours

Maison de l'Europe De Tours

L’exercice de la démocratie en Croatie

Après la débâcle du gouvernement composé de la Coalition patriotique formée autour du HDZ (l’Union démocratique croate en français, parti de droite conservatrice) et le Most (le Pont, parti de centre droit) en 2015, les Croates ont décidé de voter une nouvelle fois le 11 septembre. Un vrai exercice de démocratie pour la nation qui cette année fête ses 25 ans d’existence en tant que pays indépendant.

A la suite de nombreuses controverses, l’ancien premier Vice-Premier ministre, Tomislav Karamarko, qui était alors impliqué dans un conflit d’intérêt, a remis sa démission en juin 2016. Le HDZ a alors retiré son soutien au Premier ministre, Tihomir Orešković, entrepreneur venant du Canada proposé par le HDZ lui-même. Le lendemain, le Parlement a voté une motion de censure.

Le HDZ a décidé de changer son image en choisissant Andrej Plenković, un eurodéputé, comme nouveau chef du parti. Cet ancien diplomate a évité de parler des affaires et des controverses de son prédécesseur, ainsi que du gouvernement précédent. De plus, il était le collègue de son opposant, Zoran Milanović, chef du SDP (le Parti social-démocrate, parti de gauche). M. Milanović a tenté d’attirer une partie de l’électorat nationaliste, mais ce fut un échec.

 

 

 

                                                Andrej Plenković, chef du HDZ [Wikimédia]

Deux nouveaux volontaires en service civique à la Maison de l'Europe

 Bonjour, je m’appelle Corentin, je viens de Normandie (Rouen). Après avoir obtenu ma licence Humanité et Monde Contemporain dans cette même ville, j’ai décidé de faire une pause dans mes études pour me consacrer à un Service Civique. A la fin de celui-ci je compte m’orienter vers un master en études européennes pour plus tard travailler au service de l’UE.

J’ai donc pour cela postulé à une mission proposée par la Maison de l’Europe de Tours car celle-ci était en accord avec mes objectifs. Ces derniers étaient de me procurer une expérience professionnelle mais surtout me sentir utile en partageant avec les autres un projet qui me tient à cœur.

Ma mission au sein de cette structure est de promouvoir la citoyenneté européenne ainsi que de favoriser une approche ludique des organes qui composent cette organisation sui generis à différents type de publics. Dans un autre temps il s’agira de créer et préserver des partenariats liant la MDE à des associations ou même des entreprises qui souhaiteraient bénéficier des avantages que propose l’Union Européenne.

 

Bonjour, je m’appelle Mathilde et j’ai 23 ans. J’ai une licence en anglais et une licence en information communication à l’Université de Tours. Je suis passionnée de cinéma (et de plein d’autres choses). C’est mon intérêt pour la culture étrangère sous toutes ses formes qui m’a poussé à postuler pour la Maison de l’Europe.

Après mes deux licences, j’ai voulu faire une pause dans mes études pour d’une part me faire de l’expérience, et pour pouvoir prendre du recul par rapport à mon parcours. Le Service Civique s’est imposé naturellement, car c’était l’opportunité de travailler dans le milieu associatif tout en développant mes compétences.

A la Maison de l’Europe, je m’occupe de la communication sous toutes ses formes (création d’affiches, gestion du blog, réseaux sociaux ...). Je vais également pouvoir développer mes compétences dans d’autres domaines, comme la vidéo et la photo, ou encore mes connaissances sur l’Europe. Une année qui s’annonce riche en tout point !


Mon arrivée à la Maison de l’Europe de Tours

 

Je m’appelle Danijela et je suis croate. Je viens de Zaprešić, une petite ville près de Zagreb, la capitale de la Croatie. J’ai fait des études d’anglais et de français à l’Université de Zagreb. Je suis titulaire d’un Master 2 dans la filière de traduction et d’enseignement. J’aime les langues étrangères et la littérature. Je suis toujours ouverte aux cultures différentes et aux nouvelles expériences.

Quelle était ma motivation pour faire le Service Volontaire Européen ?

Dès que j’ai terminé mes études, j’ai cherché une manière de venir en France pour améliorer mon français, travailler et vivre dans un milieu interculturel. Une amie d’enfance est partie en SVE en Suisse et elle m’a conseillé de le faire. Le SVE m’a paru une belle opportunité pour acquérir des expériences personnelles et professionnelles, ainsi que pour s’engager dans un autre pays. Ce qui m’a attiré le plus, c’est le fait que le SVE est gratuit pour le volontaire. Ça permet aux jeunes qui ont des difficultés financières d’envoyer une candidature et faire un projet SVE aussi.

Comment s’est déroulée la procédure ?

Tout d’abord, j’ai trouvé une organisation d’envoi qui est accréditée par l’agence nationale dans le cadre du programme Erasmus +. Puis, il a fallu trouver un projet selon mes préférences et mes objectifs. J’ai envoyé mon CV et la lettre de motivation à l’organisation d’accueil qui m’intéressait. J’étais ravie d’être choisie pour participer dans le projet. Ensuite, l’organisation d’accueil a dû demander un financement à l’Union européenne. Les dates de dépôt des dossiers de demande ont lieu trois fois par an. Donc, plusieurs mois étaient nécessaires pour que je puisse partir. Enfin, on a obtenu la subvention et on a commencé à se préparer pour mon grand départ !

Pourquoi la Maison de l’Europe ?

Je me suis toujours intéressée aux actions de l’Union Européenne. Etant donné que la Maison de l’Europe prépare des activités et des ateliers sur les thèmes européens et informe les citoyens sur l’UE, elle m’a paru une organisation parfaite pour approfondir mes connaissances et compétences. En plus, la Croatie est une nouvelle étoile de l’Union européenne et je voudrais présenter mon pays qui est parfois exotique pour les Français.

Si vous aussi, vous voulez faire un projet SVE comme moi, vous pouvez trouver plus d’informations et des projets sur le site suivant : https://europa.eu/youth/FR_fr

N’hésitez pas à envoyer votre candidature, ça pourrait être la meilleure décision de votre vie !


Discours de Jean-Claude Juncker, Président de la Commission européenne sur l'état de l'Union

 

«Notre Union européenne ne va pas bien. Il n’y a pas assez d’Europe dans cette Union. Et il n’y a pas assez d’Union dans cette Union.» Mercredi 14 septembre au matin, le Président, M. Jean-Claude Juncker, a prononcé son premier discours sur l'état de l'Union devant le Parlement européen à Strasbourg.

Le Président, M. Juncker, a centré son discours sur de grandes problématiques telles que la crise des réfugiés, l'avenir de l'euro et la politique étrangère. Dans son allocution, il a exposé sa vision politique pour l'avenir de l'UE ainsi que les éléments clés présidant à l'élaboration du programme de travail de la Commission pour 2016 et après.

Retrouvez la totalité du discours du Président de la Commission européenne en français, en anglais et en allemand.


ÉDITION 2016 DU PRIX DE LA SOCIÉTÉ CIVILE

Le CESE va récompenser des initiatives remarquables en matière de migration

Depuis près de deux ans, l’afflux massif et sans précédent de réfugiés quittant des pays en guerre ou sous-développés pour gagner l’Union européenne a profondément bouleversé la vie politique et sociale de l’Europe. Nourrir et héberger la foule des réfugiés qui atteignent l’UE, les familiariser avec des réalités nouvelles et des différences culturelles et les accompagner dans leur processus d’intégration a constitué – et reste à ce jour – un défi de grande envergure, que les États membres concernés n’ont pu relever que grâce au soutien spontané et massif des citoyens et de la société civile en général.

L’édition 2016 du prix de la société civile du CESE a pour ambition de récompenser les organisations de la société civile et les individus qui, en aidant des réfugiés et des migrants, ont contribué de manière significative à répondre à cette problématique et dont l’action a ainsi permis de promouvoir la cohésion et les valeurs européennes. Plus précisément, le prix 2016 de la société civile distinguera des initiatives, qu’elles aient déjà été mises en œuvre ou qu’elles soient toujours en cours, qui remplissent au moins l’un des critères suivants:

  • fournir des secours immédiats aux migrants et aux réfugiés et des premières réponses à leurs besoins,
  • apporter une aide sociale, un logement et des soins de santé,
  • combattre la xénophobie, le racisme et les discriminations,
  • lutter contre l’exploitation et encourager le respect mutuel,
  • sensibiliser aux droits et obligations,
  • assurer une formation pour les ressortissants de pays tiers et les communautés d’accueil.

La liste complète des conditions de participation et le formulaire de candidature sont disponibles sur le site Web du CESE: Prix 2016 de la société civile du CESE. Les actes de candidature doivent être adressés directement au CESE.

D’un montant total de 50 000 euros, le prix sera partagé entre les vainqueurs, cinq au maximum, et décerné le 15 décembre 2016. Il est ouvert aux organisations de la société civile qui sont enregistrées officiellement dans l'Union européenne et exercent leur action au niveau européen, national, régional ou local. Il peut également récompenser des personnes à titre individuel.

Les organisations et personnes qui sont habilitées à s’y inscrire et ont développé des projets de valeur sont invitées à soumettre leur candidature au prix de la société civile du CESE 2016.

La date limite pour ce dépôt est fixée au 9 septembre 2016.


http://www.maisons-europe.eu http://www.cg37.fr www.regioncentre.fr http://www.tours.fr
© 2012 - La Maison de l'Europe de Tours Plan du site - Mentions légales - Webdesign : fg-infographie - Programmation : Tricomconception
Joomla 1.5 Templates by Joomlashack