Pacte vert pour l’Europe: 307 millions d’euros alloués à des start-up dans les secteurs des transports, des matériaux avancés et des technologies de l’internet des objets

 


(source Toute l’Europe.eu)

Le Conseil européen de l’innovation (CEI) [en anglais] a attribué plus de 307 millions d’euros à 64 start-up innovantes et petites et moyennes entreprises (PME) contribuant aux objectifs du pacte vert européen et du plan de relance pour l’Europe. Les propositions retenues [en anglais] vont de solutions pionnières dans les secteurs automobiles, aérospatial et maritime aux matériaux avancés et aux technologies de l’internet des objets.

Mme Mariya Gabriel, commissaire à l’innovation, à la recherche, à la culture, à l’éducation et à la jeunesse, a déclaré ce qui suit à ce propos: «Le Conseil européen de l’innovation soutient des entrepreneurs visionnaires qui créent des solutions porteuses de changement pour répondre aux défis sociétaux et environnementaux urgents, en soutenant le pacte vert et le plan de relance pour l’Europe. Ces start-up et ces PME sont appelées à se développer, à créer des emplois et de la croissance et à donner à l’Europe le rôle de chef de file mondial dans le domaine des technologies et des solutions vertes. Je suis également fière de l’ouverture accrue, grâce au nombre croissant de femmes parmi les innovateurs et à une répartition plus égale dans toute l’Europe.»

Plus d’un tiers des entreprises sélectionnées sont en effet dirigées par des femmes, ce qui représente une forte augmentation (du simple au triple) par rapport aux précédents cycles de financement du CEI. Cette augmentation reflète une mesure pilote introduite pour la première fois dans le cadre du financement du CEI, qui garantit qu’au moins un quart des entreprises invitées aux entretiens finaux ont à leur tête une femme. Les entreprises sont basées dans un large éventail de pays, dont 17 États membres de l’UE, ce qui fait de cet appel du CEI le plus diversifié géographiquement à ce jour.

En outre, le CEI a attribué 562 labels d’excellence «pacte vert» [en anglais] à des start-up et des PME qui ont été jugées dignes de recevoir un financement mais ne l’ont pas obtenu en raison de limites budgétaires, afin de les aider à trouver d’autres sources de financement.