L’accord commercial UE-Japon approuvé par le Parlement européen

La Commission européenne se félicite de l’approbation, le 12 décembre, par le Parlement européen de l’accord de partenariat économique UE-Japon et de l’accord de partenariat stratégique UE-Japon.

L’accord commercial négocié par la Commission est le premier à comporter une référence explicite à l’accord de Paris sur le climat. Il créera une zone d’échanges commerciaux ouverte englobant 635 millions de personnes et comptant pour presque un tiers du PIB mondial total. L’accord de partenariat stratégique est le tout premier accord cadre bilatéral entre l’UE et le Japon.

L’accord de partenariat économique UE-Japon

Il entrera en vigueur le 1er février 2019. À partir de cette date, les entreprises, les agriculteurs, les travailleurs et les consommateurs de l’UE commenceront à récolter les fruits d’un commerce plus simple et plus rapide entre l’UE et le Japon.

L’accord de partenariat économique UE-Japon supprimera la plus grande partie des droits de douanes dont s’acquittent les entreprises de l’UE qui exportent vers le Japon (estimés à un milliard d’euros par an), ainsi qu’un certain nombre d’obstacles réglementaires existant de longue date, par exemple en ce qui concerne les exportations de voitures. Il ouvrira également le marché japonais, fort de 127 millions de consommateurs, aux principaux produits agricoles de l’UE et augmentera les perspectives d’exportation de l’UE dans de nombreux autres secteurs. L’accord permettra en outre à l’UE et au Japon de renforcer leur coopération dans toute une série de domaines et de réaffirmer leur engagement commun en faveur du développement durable, de la protection de l’environnement et des consommateurs. Il inclura d’ailleurs un engagement spécifique à l’égard de l’accord de Paris sur le climat, ce qui constitue une première.

En ce qui concerne la protection des données, l’UE et le Japon ont conclu, le 17 juillet, les négociations sur l’adéquation réciproque, qui viendra compléter l’accord de partenariat économique. Les parties ont pour objectif de reconnaître comme «équivalents» leurs systèmes respectifs de protection des données, ce qui permettra la circulation en toute sécurité des données entre l’UE et le Japon et donnera naissance au plus grand espace sécurisé de circulation des données au monde.

L’accord de partenariat stratégique pour une coopération encore plus étroite

Le Japon et l’Union européenne ont en commun leur engagement fort en faveur de la démocratie, de la protection des droits de l’homme, du commerce libre et ouvert, du multilatéralisme et d’un ordre fondé sur des règles. Le Japon est un partenaire stratégique de longue date pour l’UE et un allié important sur la scène internationale.

L’accord de partenariat stratégique permettra d’approfondir encore les relations entre l’UE et le Japon, de consolider le dialogue en matière de politique étrangère et de sécurité et de renforcer leur action sur un large éventail de questions thématiques bilatérales régionales et mondiales. L’accord réaffirme les valeurs partagées et les principes communs qui constituent le fondement du partenariat entre l’UE et le Japon, y compris les droits de l’homme, la démocratie, le multilatéralisme et l’État de droit.

L’accord de partenariat stratégique favorisera le dialogue et la coopération entre l’Union européenne et le Japon sur des sujets d’intérêt commun, tels que la politique étrangère et de sécurité, la connectivité, le changement climatique, l’environnement, l’énergie, les questions relatives à la cybersécurité, l’emploi et les affaires sociales, ainsi que les échanges interpersonnels.

L’entrée en vigueur de cet accord nécessite encore la ratification par les Etats membres de l’UE bien qu’une grande partie du texte soit applicable à titre provisoire début 2019.