Journée internationale des Droits des femmes 2017 : L’égalité entre les femmes et les hommes, un produit d’exportation européen


JIDDF

Bruxelles, le 8 mars 2017

À l’occasion de la Journée internationale des femmes, la Commission a publié un nouveau rapport sur l’égalité entre les hommes et les femmes, qui montre que la législation, les lignes directrices, les actions et les instruments de financement de l’Union européenne soutiennent des avancées notables, bien qu’inégales, dans les États membres de l’Union.

Il y a soixante ans, l’égalité entre les femmes et les hommes a été consacrée dans le traité de Rome en tant que l’une des valeurs fondamentales de l’Union européenne. Aujourd’hui, le taux d’emploi des femmes a atteint un niveau historiquement élevé. Toutefois, l’écart de rémunération entre les femmes et les hommes résiste aux changements, les femmes gagnant toujours 16,3 % de moins que les hommes en Europe. En outre, un plafond de verre continue de séparer les femmes des postes d’encadrement et de direction, même si la Commission est sur la bonne voie pour atteindre son propre objectif de 40 % de représentation féminine dans l’encadrement intermédiaire et supérieur à l’horizon 2019. Aujourd’hui, la Commission lance à nouveau un appel à garantir aux femmes l’égalité, en Europe et dans le monde.

Le président de la Commission européenne, M. Jean-Claude Juncker, a déclaré: «L’Europe est une pionnière de l’égalité entre les hommes et les femmes et c’est une chose dont nous devons être fiers. Que ce soit en matière d’emploi et de travail, de formation professionnelle, de sécurité sociale ou d’accès aux biens et aux services, les femmes et les hommes doivent être traités sur un pied d’égalité. C’est une obligation juridique. Malheureusement, la route vers une égalité effective est encore semée d’obstacles. C’est pourquoi nous ne pouvons pas relâcher nos efforts. J’ai fait de l’égalité hommes-femmes une pierre angulaire de l’administration que je dirige et je suis fier de dire que ces deux dernières années, nous avons fait d’énormes progrès dans la réalisation de l’objectif de 40 % de femmes dans les postes d’encadrement. Toutefois, si l’intolérance et le machisme commencent à proliférer à l’intérieur ou à l’extérieur de nos frontières, nous devons répliquer deux fois plus fort, en faisant passer un message simple et très européen: l’égalité entre les femmes et les hommes n’est pas un simple idéal. C’est un droit fondamental.»

Le rapport publié aujourd’hui donne un aperçu des principales évolutions d’ordre juridique et politique que l’Union a enregistrées en matière d’égalité des sexes au cours de l’année écoulée, et présente des exemples de politiques et d’actions entreprises dans les États membres. Le rapport de 2017 sur l’égalité entre les hommes et les femmes montre que les femmes sont toujours confrontées à des défis dans différents domaines.

  • Le taux de chômage des femmes reste très élevé en particulier dans les pays du sud, si on le compare à celui des hommes.
  • Les femmes continuent de gagner en moyenne 40 % de moins que les hommes dans tous les pays de l’Union, et l’écart en matière de droits à pension reste à un niveau stable de 38 %. À ce rythme de changement, il faudra encore un siècle pour combler l’écart global de rémunération entre hommes et femmes.
  • Le «plafond de verre» existe toujours, quatre pays seulement (la France, l’Italie, la Finlande et la Suède) ayant au moins 30 % de femmes dans les conseils d’administration des grandes entreprises.
  • Les femmes sont encore sous-représentées dans la vie politique. Dans huit pays (la Bulgarie, la Grèce, la Croatie, Chypre, la Lettonie, la Hongrie, Malte et la Roumanie), les femmes représentent moins de 20 % des parlementaires

Au sein de la Commission européenne, l’objectif de 40 % de représentation féminine dans l’encadrement intermédiaire et supérieur d’ici à 2019 fixé par le président Juncker est presque atteint, près de 35 % du personnel d’encadrement intermédiaire étant féminin deux ans après le début du mandat de la Commission. Les femmes représentent 32 % des membres de l’encadrement supérieur (directeurs et niveaux au-dessus). En particulier, au cours des deux dernières années, la Commission a nommé plusieurs femmes aux postes les plus élevés (directeur général ou directeur général adjoint), faisant ainsi passer la représentation des femmes à ce niveau de 13 % en novembre 2014 à 29 % aujourd’hui.

Pour en savoir plus

Questions & réponses: que fait l’Union pour promouvoir les droits des femmes et l’égalité entre les femmes et les hommes?

Rapport annuel 2017 sur l’égalité entre les hommes et les femmes

Déclaration conjointe faite à l’occasion de la Journée internationale des femmes 2017

Rapport de l’Institut européen pour l’égalité entre les hommes et les femmes sur l’égalité des sexes en tant que facteur favorable à la croissance économique