Donner forme à la conférence sur l’avenir de l’Europe


La Commission européenne a exposé en janvier 2020 ses idées quant à la manière de donner forme à la conférence sur l’avenir de l’Europe, qui devrait être inaugurée le 9 mai 2020, à l’occasion de la Journée de l’Europe, et s’étaler sur deux ans. La communication adoptée constitue la contribution de la Commission au débat déjà très animé autour de la conférence sur l’avenir de l’Europe, un projet annoncé par la présidente Ursula von der Leyen dans ses orientations politiques et dont le but est de donner aux Européens la possibilité de peser davantage sur l’action de l’Union et la manière dont elle travaille pour eux. La conférence se fondera sur des actions menées par le passé telles que les dialogues avec les citoyens, tout en introduisant toute une série d’éléments nouveaux destinés à étendre la portée de ces dialogues et à donner aux citoyens davantage de moyens pour modeler l’action future de l’UE. Cette conférence permettra d’avoir un débat ouvert, inclusif, transparent et structuré avec des citoyens de divers horizons et de toutes conditions sociales. La Commission s’engage à donner suite aux conclusions qui seront tirées.

La Commission propose deux volets parallèles pour les débats. Le premier, axé sur les priorités de l’UE et sur les objectifs que l’Union devrait s’employer à atteindre: en font notamment partie la lutte contre le changement climatique et les défis liés à l’environnement, une économie au service des personnes, l’égalité et l’équité sociales, la transformation numérique de l’Europe, la promotion de nos valeurs européennes, le renforcement de la voix de l’UE dans le monde, ainsi que la consolidation des fondements démocratiques de l’Union. Le second volet devrait porter sur des sujets spécifiquement liés aux processus démocratiques et aux questions institutionnelles: notamment le système des têtes de liste et les listes transnationales pour les élections au Parlement européen.

Présidente Ursula von der Leyen a émis le commentaire suivant: «Les citoyens doivent être au cœur de toutes nos politiques. Je souhaite en conséquence que l’ensemble des Européens contribuent activement à la conférence sur l’avenir de l’Europe et jouent un rôle de premier plan dans la détermination des priorités de l’Union européenne. Ce n’est que tous ensemble que nous pourrons bâtir notre Union de demain.»

Dubravka Šuica, vice-présidente chargée de la démocratie et de la démographie, a déclaré: «Nous devons tirer parti de la dynamique créée par la participation élevée aux dernières élections européennes et de la demande d’action que celle-ci a engendrée. La conférence sur l’avenir de l’Europe est une occasion unique de réfléchir avec les citoyens, de les écouter, de dialoguer avec eux, de répondre à leurs questions et de leur donner des explications. Nous veillerons à renforcer la confiance entre les citoyens et les institutions de l’UE à leur service. Nous devons saisir cette chance pour montrer aux citoyens que leur voix compte en Europe

Un nouveau forum public permettant un débat ouvert, inclusif et transparent

La Commission voit la conférence comme un processus ascendant, un forum accessible aux citoyens des moindres recoins de l’Union, bien au-delà des seules capitales européennes. Les autres institutions de l’UE, les parlements nationaux, les partenaires sociaux, les autorités régionales et locales et la société civile sont invités à participer à la conférence. Une plate-forme multilingue en ligne garantira la transparence des débats et favorisera une participation étendue. La Commission est déterminée à prendre avec les autres institutions de l’UE les mesures les plus efficaces qui soient, de manière à intégrer les suggestions et les retours d’information des citoyens dans le processus d’élaboration des politiques de l’UE.