Auschwitz-Birkenau : déclaration commune des Présidents von der Leyen, Sassoli et Michel


Le 23 janvier 2020, la présidente Ursula von der Leyen, avec les présidents du Parlement européen, David Sassoli, et du Conseil européen, Charles Michel, étaient à Jérusalem où ils assistaient au « Forum mondial 2020 sur l’Holocauste : se souvenir de l’Holocauste, combatte l’antisémitisme », avec d’autres dirigeants du monde entier. Le Forum était organisé en amont de la Journée internationale de commémoration des victimes de l’Holocauste, le 27 janvier, qui marquait le 75ème anniversaire de la libération d’Auschwitz-Birkenau.  A l’occasion de cet important anniversaire, les trois présidents ont publié une déclaration commune, dans laquelle ils ont déclaré : « L’Holocauste a été une tragédie européenne, il a marqué un tournant dans notre histoire et il a laissé des séquelles profondes dans l’ADN de l’Union européenne. Commémorer la Shoah n’est pas une fin en soi. C’est un fondement des valeurs européennes. D’une Europe qui place en son centre l’humanité, protégée par l’état de droit, la démocratie et les droits fondamentaux. […] Le nombre des survivants s’amenuise et nous devrons trouver de nouveaux moyens de nous souvenir et d’accueillir les témoignages des descendants des survivants.  […] Nous avons le devoir de nous tenir aux côtés des communautés juives, car elles se sentent à nouveau menacées dans toute l’Europe — tout récemment encore à Halle, en Allemagne. Tous les États membres de l’UE s’unissent pour proclamer que le racisme, l’antisémitisme et la haine, quelle que soit leur forme, n’ont pas leur place en Europe et que nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour les combattre. […] Nous ne pouvons pas changer l’histoire, mais les leçons que nous en tirons peuvent nous changer, nous. »