Après le référendum britannique, décider du futur des relations avec l’UE

 

Après qu’une majorité de citoyens britanniques se soit exprimée le 23 juin dernier en faveur d’une sortie de leur pays de l’Union européenne, les regards se tournent vers l’avenir. Le Royaume-Uni et l’Union européenne doivent maintenant négocier les modalités de leurs relations futures, et le Parlement européen jouera un rôle important dans le cadre de ces pourparlers.

Le droit d’un État membre de se retirer de l’Union européenne est défini à l’article 50 du traité de Lisbonne. Celui-ci détermine de quelle manière l’Union européenne et le pays concerné doivent négocier un accord de retrait qui définira leurs relations futures.

Tout accord devra ensuite être approuvé à la fois par le Parlement européen et le Conseil. Au Conseil, au moins 72 % des membres représentant au moins 65 % de la population européenne doivent voter en faveur du texte pour que celui-ci soit adopté.

Lire la suite du dossier du Parlement européen sur le Brexit sur leur site internet